Quelles sont les caractéristiques d'une pierre pour un bijou ?

 Les caractéristiques d'une pierre pour un bijou

1. Les caractéristiques d'ordre général

1.2. La beauté et l'apparence

Les pierres fines et précieuses sont particulièrement prisée pour leur grande beauté et leur perfection, l'apparence est donc presque toujours le critère le plus important. La l'attractivité d'une pierre dépendra de sa couleur, de son éclat, de sa forme et aussi de sa taille, comme par exemple l'attrait d'un cristal de roche géant. La couleur est la caractéristique la plus importante, la taille et la forme jouent un rôle important dans la mise en valeur de cette couleur, elles réhaussent la qualité esthétique de la pierre. D'une certaine manière, toutes les pierres reflètent la lumière à leur surface et, idéalement, toute lumière pénétrant dans la pierre, quel que soit l'angle, s'échapperait par le dessus de la pierre. Vous distinguerez les pierres opaques selon d'autres critères de beauté pour l'achat de vos bijoux : les bleus d'un lapis lazuli, les reflets d'un oeil de taureau ou encore le panache coloré des opales de feu.

1.3. La durabilité et la dureté

La durabilité et la dureté sont d'autres aspects qui sont considérés comme des caractéristiques importantes pour une pierre précieuse. Quelle que soit la beauté d'une pierre à l'état brut, pour qu'elle puisse être travaillée pour un bijou, elle doit avoir une dureté importante pour qu'elle puisse être dégrossie à l'aide d'un disque de coupe diamant sans se casser. Il existe de nombreuses manières différentes de considérer la dureté : résistance à l'abrasion, aux chocs, à la compression, à la flexion. La valeur de la dureté est mesurée sur l'échelle de mohs, elle note la capacité de la pierre à résister aux rayures.

1.4. La rareté

La notion de rareté intervient également dans les critères. La rareté d'une pierre confère un sentiment d'exclusivité et de valeur qui augmente notre désir de la posséder. La rareté détermine les prix des pierres et des bijoux célèbres dans le monde entier. Les gemmes peuvent être rares pour diverses raisons. Certaines pierres sont des variétés minérales communes et leur valeur est pourtant élevée, mais la couleur ou la clarté exceptionnelle de celle-ci en font des pierres rares, comme par exemple le saphir du Sri Lanka au bleu incroyable.

1.5. Autres caractéristiques

La mode, la superstition et les coutumes sociales jouent également un rôle dans la détermination de l’importance d’une pierre. Depuis l'antiquité, certains attribuent aux pierres des pouvoirs magiques et ésotériques innés. De nos jours, les bijoux en pierres suivent les tendances de la mode, et autant de personnes portent des pierres par superstition, croyances et coutumes sociales, que pour des critères de mode et l'esthétisme. Depuis l'Antiquité, les pierres de couleur possèdent des pouvoirs magiques innés.

2. Les caractéristiques particulières d'une pierre travaillée en joaillerie

2.1. La couleur

La couleur d'une pierre précieuse est sa caractéristique la plus significative et de nombreux bijoutiers considèrent qu'il s'agit du critère d'évaluation vital. Si ceci peut se comprendre dans un contexte d'expertise, c'est discutable commercialement parlant car chacun aura sa propre attirance envers telle ou telle tonalité. Les pierres sont disponibles dans toutes les couleurs. La couleur d'une pierre précieuse dépend de trois caractéristiques: la teinte, la saturation et la tonalité.

2.2. La teinte

La teinte est la couleur de base ou unique d'une gemme. La teinte est décrite comme la nuance, ou la sensation d'une couleur. Alors que presque toutes les pierres ont certaines nuances d'autres couleurs, les plus précieuses sont celles qui présentent une couleur pure et uniquement de "légères" teintes d'autres couleurs en plus de leur couleur principale.

2.3. La saturation

La saturation la une mesure de l'intensité ou de la pureté de la teinte ou de la couleur d'une pierre. Un specimen exempt de teintes grises ou brunes est considéré comme étant fortement saturé et a plus de valeur qu'un autre à saturation inférieure. La saturation décide souvent de la taille d'une pierre précieuse, une taille de pierre gemme de haute qualité offre une couleur uniforme sur toute la pierre et expose moins les inclusions.

2.4. Le ton

Le ton représente la profondeur d'une couleur de pierre précieuse, il va de l'incolore au noir. En d'autres termes, le ton est décrit comme la luminosité relative ou l'obscurité d'une teinte. La tonalité des pierres est décrit comme ceci : «clair», «moyennement clair», «moyen», «moyennement sombre» et «sombre». Les tonalités moyennement claires à moyennement sombres sont considérées comme la gamme la plus précieuse.

Les trois caractéristiques ci-dessus sont associées les unes aux autres et jouent un rôle crucial dans la détermination de la couleur de la pierre précieuse. Plus la couleur est intense, plus la valeur est grande. Cela ne signifie pas plus sombre, mais plus intense.

2.5. La clarté

La clarté est un terme utilisé pour décrire l'absence ou la présence de défauts observables à l'oeil nu ou à l'aide d'instruments, à l'intérieur ou à la surface d'une pierre précieuse. Une pierre sans faille est rare et généralement chère, la plupart ont des inclusions, ou de minuscules failles minérales, qui peuvent être vues sous un grossissement ou à l'oeil nu. Une pierre précieuse peut avoir des inclusions, des fissures, des tâches, des voiles ou tout autre défaut ou imperfection.

Pour les diamants, une échelle de pureté allant de FL (sans défaut) à P3 (nombreuses inclusions visibles) est utilisée, alors que pour les autres pierres colorées, une échelle de classement différente est utilisée. Les pierres colorées sont classées en trois «types», définis comme suit :

Type I

Les pierres de couleur de type I comprennent des pierres ayant très peu ou pas d'inclusions. Cette catégorie peut inclure l’aigue-marine, la topaze bleue, le zircon, la morganite, la tanzanite, etc... La clarté dans le groupe de type I est classée ainsi : VVS (minute à détectable), VS (mineur), SI1 (perceptible), SI2 (évident) ou I (inclus).

Type II

Les pierres de couleur de type II comprennent des pierres qui ont quelques inclusions. Cette catégorie peut inclure le corindon, les grenats, l’Iolite, le péridot, le cristal de roche, quartz fumé (améthyste, citrine, amétrine), le rubis, le saphir, le spinelle, etc... La clarté du groupe de type II est classée ainsi : VVS (mineur), VS (perceptible), SI1 (évident), SI2 (saillant) ou I (saillant, apparence affectante).

Type III

Les pierres de couleur de type III incluent des pierres qui ont généralement toujours des inclusions. Cette catégorie peut inclure les émeraudes, la tourmaline, etc. La clarté du groupe de type III est classée comme suit: VVS (visible), VS (évident), SI1 (visible à l'oeil nu), SI2 (plus visible) ou I1 (altération de l'aspect ou de la durabilité).

2.6. La coupe

Une bonne coupe est la clé pour donner aux pierres précieuses toute leur beauté et leur éclat pour que le bijou plaise. La taille fait référence à ses proportions et à sa symétrie. Les pierres doivent être symétrique dans toutes les dimensions pour paraître équilibrées et pour que leurs facettes reflètent la lumière de manière uniforme afin de sublimer la gemme. Une pierre à facettes bien taillée réfléchit la lumière de manière uniforme sur toute sa surface lorsqu'elle est tenue face visible. Si la pierre est trop profonde ou trop étroite, la surface sera s'assombrira et si elle est trop profonde ou trop large, des zones de la pierre seront trop pâles.

Lors de la coupe, la couleur doit également être prise en compte pour avoir une bonne efficacité optique. Si la couleur d'une pierre est fortement saturée, une coupe peu profonde lui permettra de laisser passer plus de lumière, tandis qu'une coupe plus profonde peut augmenter la vivacité d'une gemme moins saturée. Il n'existe pas de système de classement concernant la taille des pierres.

Coupes des pierres pour les bijoux

En plus des coupes définies ci-dessus, les pierres sont également coupées en une variété de coupes à facettes carrées, triangulaires, à gradins, émeraudes et trapézoïdales. L'utilisation de telles coupes est en grande partie déterminée par la forme d'origine de la pierre. Les gros rubis, saphirs et émeraudes sont souvent coupés de forme carrée ou rectangulaire avec une grande facette de table entourée d'un nombre relativement réduit de facettes supplémentaires.

Le processus de taille et de polissage des pierres est appelé lapidaire. Les perles naturelles et le corail (généralement appelées minéraux organiques), ne sont jamais coupées et restent souvent dans leur état naturel, certaines pierres peuvent également rester à l'état brut pour le style que cela dégage sur un bijou, par exemple le lapis-lazuli, l'opale de feu, le cristal de roche ou la tourmaline noire. Cependant, il est d'usage de polir ces objets, comme pour toutes les gemmes. La qualité de la taille d'une pierre précieuse peut avoir un impact considérable sur son apparence, et donc sur le prix au carat.

2.7. La taille

Semblable aux diamants, le poids d'une pierre précieuse est également mesuré en carats où un carat est égal à 200 milligrammes. Toutefois, dans le cas de pierres précieuses, cela peut ne pas donner une idée précise de sa taille, car les pierres ont des densités différentes. Deux pierres de même poids peuvent être de tailles différentes. Par exemple, un saphir ou un rubis de 1 carat sera plus petit qu'une émeraude de 1 carat, bien qu'ils aient le même poids en carats, car les saphirs et les rubis sont plus denses que les émeraudes. En même temps, un diamant de 1 carat sera plus gros qu'un rubis de 1 carat, car un diamant est moins dense qu'un rubis. Les pierres peuvent également être mesurées en dimensions (diamètre, longueur et largeur).

Dans le cas des gemmes précieuses, les grosses pierres ne sont pas toujours plus précieuses. La rareté d'une certaine taille déterminera la valeur d'une pierre précieuse. Une gemme disponible naturellement en poids de 10 carats ou plus peut avoir moins de valeur que celle qui est rarement disponible en grande taille.

2.8. Les améliorations

L'amélioration des pierres est un processus de traitement autre que la coupe et le polissage qui améliore l'aspect (couleur et netteté), la durabilité ou la disponibilité d'une pierre précieuse. Ce traitement couvre le chauffage, la lubrification, l’irradiation, la cire, la teinture, le blanchiment, etc.

Il existe de nombreuses façons d'améliorer l'apparence et la durabilité des pierres. Certains de ces traitements ou améliorations sont permanents alors que d'autres sont temporaires. L’amélioration est une pratique devenue si courante et acceptée que les experts estiment que la grande majorité des pierres sont traitées d’une manière ou d’une autre. Il est important de se rappeler que la plupart améliorent considérablement l'apparence, et donc la valeur d'une pierre. Elle porte aussi bien sur l'aspect esthétique que sur la dureté (échelle de Mohs).

Voici les différents types d'amélioration que l'on peut trouver :

Blanchiment : L'utilisation de produits chimiques ou d'autres agents pour éclaircir ou éliminer la couleur d'une pierre précieuse. Les perles et l'ivoire peuvent également être blanchis pour alléger leur couleur.

Revêtement : Utilisation d’améliorations de surface comme le laquage, l’émaillage, l’encrage, la dorure à la feuille ou l’application de films pour améliorer l’apparence, donner de la couleur ou ajouter d’autres effets.

Teinture : Introduction de matières colorantes dans une pierre précieuse pour lui donner une nouvelle couleur, intensifier la couleur présente ou améliorer l’uniformité de la couleur.

Remplissage : Comblement de cavités ou de fractures. Généralement avec du verre, de la résine, des durcisseurs pour améliorer la durabilité, l’apparence et / ou ajouter du poids.

Irradiation gamma / électronique: utilisation du bombardement gamma et / ou électronique pour modifier la couleur d'une pierre précieuse; peut être suivi d'un processus de chauffage.

Chauffage: chauffage est l’un des traitements les plus couramment utilisés pour améliorer la beauté naturelle des pierres colorées. C'est un processus permanent qui peut améliorer considérablement la couleur et / ou la clarté à l'oeil nu de nombreuses pierres, notamment les saphirs, les rubis, les diamants, l'aigue-marine, l'améthyste, la tanzanite, les topazes, la tourmaline et autres.

Voici l'inventaire de ce que l'on peut retenir des caractéristiques d'une pierres précieuses ou semi-précieuses, dites pierres fines. Chacune sera particulière, unique et sera la destinée de beaux bijoux.